février 20, 2020 3 Temps de lecture

Dès les débuts de Constelle, nous avons eu à cœur de travailler avec des artisans et de faire du développement produit, la patte-même d'une marque, sa signature incontournable.

Après plus de 15 ans à travailler pour d'autres, il était évident que Constelle devait s'inscrire dans cette lignée. Comme un besoin de continuer le jeu entre l'imaginaire du créateur et la main de l'artisan. Un dialogue constant entre ce qui est de l'ordre du fantasme versus ce qui est possible. Un dialogue pour créer une marque de commerce équitable au juste prix. 

Le développement de produit, c'est quoi ?

Il aurait été facile de faire comme beaucoup d'autres : acheter sur les marchés en Inde et poser notre étiquette Constelle. C'est ce que l’on appelle vulgairement du « picking » mais au final, où est la transparence là aussi ? Où est l'univers d'une marque qui a pour mission d'apporter du rêve et de la différenciation ?

Travailler des imprimés, des broderies, des teintures uniques main dans la main avec des artisans, parfois au fin fond de l'Inde, demande patience et persévérance. Les premiers essais ne sont jamais fructueux, les essais de dégradés ne correspondent pas aux teintes demandées, les broderies ne collent pas au modèle... Bref, on recommence encore et encore.

Par exemple, sur la ligne Shadow, nous souhaitions travailler avec une encre aquarellée pour un effet presque vieilli pour apporter plus de douceur et de sophistication. La demande n'était pas aisée car il fallait arriver à mixer idées contemporaines et savoir-faire ancestraux. Au final, tout prend du temps et ce temps s'appelle artisanat et non pas production de masse régie par l'automatisation. 

Le développement d'une marque, c'est cher

Ce temps inclut de la recherche, des allers retours incessants, des déceptions, des pièces qui ne rentrent pas dans les critères de qualité mais aussi des victoires lorsque toutes ces techniques donnent une collection harmonieuse de produits qui se répondent et qui rétribuent équitablement, et sans aucune négociation, chacun des intervenants. 

Du tissage de la matière à la teinture, du lavage à l’ennoblissement, de l’impression à la broderie, de la confection au contrôle qualité, nous devons ainsi rétribuer toute une chaîne d’artisans ou de faiseurs qui permettent à notre imaginaire de prendre forme à travers ce produit venu d’ailleurs.

Une fois ces étapes achevées, il faut ensuite vendre le produit et faire connaitre la marque, au quotidien, en continu et seules, nous ne pouvons pas grand chose. Le marketing digital, les photographes, le logisticien, les transporteurs et tant d'autres nous aident à boucler un processus qui fait intervenir de nombreuses personnes dans un cercle que l'on veut à tout prix vertueux

Marque engagée = rétribution à 360°

Travailler avec des artisans qui ont reçu des labels de "commerce équitable" ou des communautés qui s'autogérent est un engagement fort. Le prix indiqué est ainsi un juste prix et pas celui que nous avons eu l'habitude de "consommer" ces dernières décennies.

C'est un prix qui permet à l'artisan de vivre dignement, de manger correctement, d'habiller ses enfants, d'avoir une sécurité sociale et de profiter de la vie. Des prestations qui ont un coût en Inde comme partout ailleurs dans le monde. 

Au-delà de l'engagement auprès du commerce équitable, Constelle agit aussi plus globalement. Les produits viennent de loin et sont imaginés grâce aux beautés de la nature, il était donc évident, pour nous, de rétribuer cette dernière. Le but étant de limiter notre impact tout en la remerciant. A ce titre, nous sommes membres de l’ONG 1% pour la planète à qui nous reversons 1% de nos ventes en fin d'année.

Enfin, pour boucler la boucle et parce-que nous venons du secteur du textile, il était aussi évident que nous devions absolument aller plus loin dans la démarche en contrant les ravages de la fast-fashion. En quelque sorte, oeuvrer pour réparer.

Constelle n'aurait presque pas eu de sens sans cet engagement fort avec Vision du Monde , un engagement en faveur du programme de parrainage d'enfants au Bangladesh. Comme vous le savez maintenant, chaque coussin du coeur vendu permet de nourrir 1 famille de 4 personnes pendant 1 mois dans ce pays si durement impacté.  

Le sens de notre démarche d'entrepreneuses est puisé au quotidien dans ces visages si lointains mais si proches. Le démarrage d'une marque de commerce équitable demande beaucoup d’énergie mais savoir que nous pouvons essayer de faire bouger quelques lignes et d’apporter une petite pierre pour une consommation plus juste nous motive à chaque instant. Rien que pour cela, nous espérons vous embarquer avec nous dans l'aventure...

 



Lire plus

La transparence des prix Constelle
La transparence des prix Constelle

juillet 03, 2020 4 Temps de lecture

Comment se calcule le prix d'un produit et pourquoi le commerce équitable est une valeur qui se paye plus cher ? Constelle joue la carte de la transparence de ses prix. On vous dit tout...
Lire plus
lin lavé et housse de couette constelle
Le lin lavé ou comment se mettre dans de beaux draps ?

juin 09, 2020 3 Temps de lecture

ll n’y a rien de plus agréable que les matières naturelles comme le lin. Nous passons en moyenne presque un tiers de notre temps à dormir alors quoi de plus important que de se mettre dans de bonnes conditions...
Lire plus
Au-delà de nos frontières : nos artisans
Au-delà de nos frontières : nos artisans

mai 06, 2020 2 Temps de lecture

Pour vous offrir une autre fenêtre, nous avons à coeur de partager avec vous un retour terrain des échanges que nous avons régulièrement avec nos artisans en Inde...
Lire plus

Rejoignez notre Newsletter !