octobre 14, 2020

Constelle n’aurait jamais vu le jour sans l’émerveillement que nous avons pour les artisans et les multiples savoir-faire venus d’ici ou d’ailleurs. Le savoir-faire et la valorisation des hommes et femmes de l’ombre ont véritablement été à l’origine de Constelle. Pour tout vous dire, c’est même lors d’un retour de voyage d’Audrey que l’ébauche du projet est née.

C’est après le visionnage de plusieurs vidéos d’artisans indiens reproduisant les gestes d’antan et travaillant à-même le sol des carreaux de ciment que l’envie de partager le savoir-faire est devenue de plus en plus grande.

Impossible de continuer à ne pas mettre en lumière les artisans et leur art de faire. Valoriser ceux qui sont au cœur-même de la réalisation d’un produit, ceux qui créent et ceux qui continuent de parfaire leurs gestes année après année avec humilité est devenu notre manifesto.

Artisan ou artiste ?

A l’origine de l’artisanat, la frontière entre artiste et artisan n’existait pas. Étymologiquement parlant, l’artisan est celui qui pratique un art, quel qu’il soit. L’artisan peut maîtriser une technique ou bien un des Beaux-Arts, tant que la main et le cœur sont présents il y a création et donc artisanat.

Ce n’est finalement qu’au 16ème siècle qu’une distinction apparait entre les activités manuelles des « gens de métier » et les « arts libéraux » et artisanat devient un mot à part entière au 19ème. La frontière entre les deux types d’Art est si fine que qu’il n’existe pas vraiment de définition légale et que chaque confédération d’artisans fait un peu comme elle l’entend.

Finalement, peu importe de quoi il s’agit vraiment, parfaire un savoir-faire pendant des années donne une dimension unique et intemporelle à la réalisation de quelque chose. Un caractère qu’aucune machine ne pourra jamais offrir.

savoir-faire d'inde avec le blockprint ou tampon de bois

L’artisan, ce créateur d’émotions

Pour Constelle, l’artisan est avant tout un créateur d’émotions qui donne vie et âme à un objet du quotidien. Nous travaillons main dans la main avec des artisans au savoir-faire bien spécifique apportant, notamment au textile, une singularité unique.

Nous voulions que le fait-main s’exprime avec autant d’imperfections que d’authenticité loin d’un produit réalisé de manière industrielle dont le rendu est souvent trop lisse et multiplié à l’infini.

Chez Constelle, nous souhaitons que les pièces qui ont une histoire refassent durablement leur entrée dans nos foyers parce-qu’au final, les pièces dont on ne se lasse pas et qui ont une saveur toute particulière sont celles porteuses d’émotions. Des pièces qui nous relient comme une Constellation car tout ce qui nous relie, nous unit.

Constelle et ses artisans

Tous les produits que nous vous proposons sont le fruit d’une création en collaboration. Élise, imagine, dessine et donne ses directives pour créer des produits uniques et intemporels. Les artisans traduisent les envies de la marque en leur donnant forme. La main de l’Homme donne ainsi vie à un imaginaire.

Aussi, nous travaillons avec plusieurs artisans qui, de part leur expérience, apportent chacun une valeur ajoutée toute particulière. Tout naturellement, notre voyage des savoir-faire a commencé en Inde où nous avons voulu remettre en lumière les tampons de bois, plus communément appelés le blockprint.

Pour Constelle, les tampons de bois sont taillés à la main selon le modèle qu’Élise a dessiné. Il y a également un travail d’essai avec les encres naturelles afin d’essayer de nouvelles textures et de nouveaux effets visuels.

La ligne Shadow, par exemple, traduit parfaitement cette idée. Elle a été pensée avec l’idée de travailler l’impression comme une ombre portée. Une ombre de feuillages qui est apposée tout en délicatesse sur le tissu.  


Les techniques artisanales de Constelle

Plusieurs techniques ont été utilisées pour apporter à nos premiers produits une empreinte forte mais nuancée pour offrir de l’harmonie à votre intérieur. Tous les produits sont réfléchis comme des intemporels qui peuvent s’adapter à tout intérieur afin d’y rester. Plus ils restent et plus l’histoire et les émotions se transmettent de personne en personne.

Le tampon de bois ou block print

Le blockprint, première technique d’artisanat utilisée, revient donc à appliquer des tampons de bois sur les textiles. C’est une technique ancestrale et millénaire qui consiste à sculpter un motif sur un bloc de bois qui, une fois trempé dans l’encre, est apposé sur le textile.

Centimètre par centimètre, le geste est répété et le bloc crée petit à petit un imprimé sur toute la surface. Chaque tampon représente une couleur et un motif qui associés crée un imprimé unique. Les jeux d’encre multiplient les aspérités pour donner autant de nuances et de reliefs.

Le tie and dye, cette technique de coloration

Le tie and dye est un savoir-faire de coloration. La matière est plongée dans un bain de teinture. Nos housses de coussin Grand Bengaleet Petit Bengale sont un exemple parfait de cette technique bien spéciale d’application de couleur.  

Housse de coussin en lin tie and dye constelle

La broderie : un savoir-faire unique

Nos coussins brodés l’ont été soit à la main soit à la machine afin de leur donner un relief et un motif plus texturé. Notre coussin exclusif Vision du Monde, le coussin du cœur a par exemple été brodé sur un velours de coton.

L’idée des collection est de mixer tant les savoir-faire que les matières car il y a peu de limites quand on utilise la main de l’Homme. C’est pour cela que l’on peut aussi retrouver une broderie sur du Lin, avec les coussins Muse.

Coussin en lin brodé à la main avec le mot songe

Le Kantha comme un fil en trait d’union

L’autre technique de broderie avec laquelle Constelle a voulu jouer est le Khanta. Là aussi, c’est un savoir-faire que l’on retrouve en Inde et qui peut se targuer d’être millénaire.

Cette technique bien particulière est née au Bengale (état de l’Est de l’Inde) et se retrouve aussi au Bangladesh et au Bihar (état du Nord-Est de l’Inde). En général, les broderies en Khanta sont exécutées par les femmes des villages à la différence par exemple des broderies que l’on peut trouver dans le Nord de l’Inde et qui sont principalement réalisées par des hommes.

Largement développé, le Khanta offre une multitude de possibilités. Notre coussin Trait d’Union utilise cette technique d’un fil de coton de couleur en va et vient sur la matière comme une ligne en pointillée.


Rejoignez notre Newsletter !